Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /www/htdocs/w00af2a0/wp-settings.php on line 520

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /www/htdocs/w00af2a0/wp-settings.php on line 535

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /www/htdocs/w00af2a0/wp-settings.php on line 542

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /www/htdocs/w00af2a0/wp-settings.php on line 578

Deprecated: Function set_magic_quotes_runtime() is deprecated in /www/htdocs/w00af2a0/wp-settings.php on line 18

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_Page::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1199

Strict Standards: Declaration of Walker_PageDropdown::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1244

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_Category::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1391

Strict Standards: Declaration of Walker_CategoryDropdown::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/classes.php on line 1442

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class wpdb in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/wp-db.php on line 306

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Object_Cache in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/cache.php on line 431

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::start_lvl() should be compatible with Walker::start_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::end_lvl() should be compatible with Walker::end_lvl(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::start_el() should be compatible with Walker::start_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Declaration of Walker_Comment::end_el() should be compatible with Walker::end_el(&$output) in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/comment-template.php on line 1266

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Dependencies in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/class.wp-dependencies.php on line 31

Strict Standards: Redefining already defined constructor for class WP_Http in /www/htdocs/w00af2a0/wp-includes/http.php on line 61
Dirk Schindelbeck » Blog Archiv » Im Fortgeschrittenen-Tanzkurs/Un cours de danse pour avancés

Im Fortgeschrittenen-Tanzkurs/Un cours de danse pour avancés

© 2006 Dirk Schindelbeck

(© traduction Danielle Fiedler-Rasson, 2006)

Elle: Aide-moi à enlever mon manteau! Dépêche-toi, tu vois bien que les autres sont déjà tous dans la salle. Comment se fait-il que nous soyons toujours les derniers? - Parce que tu n’es jamais prêt à temps! - Et les chaussures, où as-tu mis les chaussures?
Lui: Elles sont accrochées dehors, dans le sac.
Elle: Bon sang. apporte-les donc ici!
(aparté): Cet homme va me tuer, un vrai cauchemar depuis vingt ans.
Lui: Les voilà.
Elle: Mon éventail?
Lui: Ici!
Elle: Ah! au moins cette fois-ci.
Prof de danse: Mesdames et Messieurs. Le dernier cours! Qu’allons-nous apprendre ce soir? Le Jive, le Quick-Step, la rumba, et pour terminer, une révision, la valse lente !
Lui (aparté): Au diable! Justement ces quatre-là ! Bon, allez, je tiens le coup. C’est la dernière!
Elle: Regarde la dame en vert clair là-bas. La semaine dernière, elle m’avait déjà lancé un regard dédaigneux ,du genre: on dirait que vous avez des problèmes avec votre mari. Regarde donc comme cette bécasse se maquille: les lèvres, les sourcils, - Mon Dieu, quel manque de goût! Et ces hauts talons!
Lui: Qui ça?
Elle: Tais-toi et écoute ! le prof parle! Sinon, on n’apprendra jamais rien.
Prof de danse: Nous commençons avec le Jive. Bon, aujourd’hui à mon côté, comme la dernière fois, Janine, ravissante comme toujours. On y va avec vivacité: un, deux, changement, changement, en souplesse, enrouler et dérouler, spirale de la dame.
Quant à nous, Messieurs, nous n’avons pratiquement rien à faire,
rien que le pas de base, on pourrait presque s’endormir.
Elle: Tu vois bien comme c’est facile pour toi! De quoi te plains-tu?
Attends, c’était comment? Dis-moi donc! Enrouler? Dérouler? Qu’est-ce que tu fais comme pas? Tu ne remarques pas que tu n’es plus en mesure?Tu trottines, tu sautilles: je ne pourrai jamais tourner autour de toi. Tes bras sont beaucoup trop courts, comment font donc les autres?
Prof. de danse: Encore une fois, pour tous: Changement, changement - ensuite la spirale.
Elle: Regarde avec quelle élégance ils dansent! comme s’ils allaient s’envoler. - Oh, si je pouvais être une seule fois dans ma vie avec un danseur aussi divin!
Lui: Cette tête de linotte! Ce petit moustique ne pèse au plus que cinquante kilos et moi presque quatre-vingt-dix. Comment pourrais-je voler?
Elle: Tu as grossi énormément, et ça se voit! J’aimerais bien savoir
ce que tu manges au bureau, et combien? Tu ne me dis jamais rien
et en plus nous n’avons pas fait d’exercices la semaine dernière:
Tu n’as jamais une minute pour apprendre les nouvelles figures.
Lui: Lundi, mercredi et vendredi j’avais le foot, le mardi c’est le skat,
et le jeudi soir, j’étais trop fatigué à cause du foot du mercredi.
Elle: Typique…
Prof. de danse: Bon, pour le Jive, il y a encore ici et là des petits progrès à faire. Mais le départ est bon-du moins pour la plupart des couples.
Elle: Tu entends à qui s’adressent ces critiques? Et avec quel tact ces choses-là sont dites?
Lui: Il y a des danses qui ne conviennent pas à tout le monde.
Elle: Bonne excuse! paresseux!
Lui (aparté): Encore trois-quarts d’heure. Et je vois le bout du tunnel….
Prof. de danse: Messieurs, tous derrière moi. Et - slow, quickquick slow, on retrouve facilement le Quick-Step, on avance en comptant.
Attention, maintenant avec la musique. Et en mesure, attention au tempo!
Elle: Ils planent tous. Et nous, nous collons au sol, telles des mouches prises au piège dans la glu. Je préfère ne pas nous voir.
Lui: Silence, à la fin! J’ai besoin de calme! Sinon je ne peux pas me concentrer, rien qu’à t’entendre ronchonner me fait perdre le tempo. Essaye donc de fermer ton petit bec rien qu’un moment et tu verras aussitôt un miracle se produire.
Elle: Bêtises! Redresse-toi, ne reste pas penché comme cela.. Allez, tiens-toi bien droit!  Alors, qui mène la danse ici? Allez, de haut en bas comme une ondulation. Voilà, ça vient, on y arrive, du moins un début.
Prof. de danse: Maintenant le pendule: long, long, court, court, nous y allons doucement.
Lui: Qui a eu l’idée de ces pas? Il y a des figures qui en ôtant toute dignité aux êtres pensants, les transforment en pantins .
Elle: Ton commentaire est absurde. On danse ces figures à Londres, à Paris, New York et Athène. C’est le standard international.
Prof. de danse: Et encore une fois pour tous: le Lockstep, nous allons dans le cercle, ensuite en arrière : on balance, on frappe le sol avec les pointes, Pepper-Pots, et retour en allongeant les pas… Maintenant, à vous! et répartissez- vous bien !
Elle: Attention, c’est la valse qui s’annonce. On doit se dépêcher, prendre notre place, avance plus vite, fais de plus grands pas, encore plus grands.
Lui: Ils sont déjà derrière nous?
Elle: Ils poussent.
Lui: Nous y sommes-:sauvés! Oh! là là, c’était juste.
Elle: Comme tu transpires! tiens, un mouchoir! Non, ne le passe pas ainsi sur les cheveux! Sois discret! Retourne-toi sans te faire remarquer! Que vont penser les autres qui ne transpirent pas?
Prof. de danse: Bon, enfin une danse pépère: la rumba. Et surtout: on jette des regards langoureux sur le partenaire! Et on avance sur la plante des pieds! On célèbre la rumba, la danse de l’amour, de la convoitise éternelle. Comme on se cherche, s’enfuit, on feint de se perdre…
Lui (aparté): On feint et on s’enfuit, ça c’est bien vrai! Les hommes ont des moments de lucidité.
Prof. de danse: C’est ce qui est bien dans la danse. C’est le dernier domaine où l’homme peut encore imposer sa volonté qui tient lieu de est à la fois mesure et loi.
Elle: Sois heureux!
Lui: Quelle humiliation pour ce pauvre ours dansant qui se donne tant de peine….
Elle: Pourquoi te tiens- tu à nouveau si penché? où sont le maintien et la cadre? Le b-a -ba de tout danseur, c’est le tonus.
Lui: Je m’efforce de bien faire, non pas en robot, mais en homme - avec ses faiblesses.
Elle: Aie !- charmantes tes faiblesses! En plein sur le pied!
Mes bas seront complètement déchirés, comme à chaque fois d’ailleurs !
Prof. de danse: Maintenant la figure Curl!
Elle: J’attends ton signal! Il arrive quand? Comment puis-je savoir quand je dois démarrer, si tu ne me donnes pas exactement un signe et si tu n’es plus du tout en mesure. Tu trottines et tu veux le dissimuler. Cela ne sert plus à rien. Je vais demander au prof.
Lui: Ose donc.
Elle: J’y vais.
Lui: Mon destin est sans pitié….
Elle (fort): Pouvez-vous montrer à mon mari comment il doit me diriger?
Lui (aparté): Bravo, ça y est! Je me doutais qu’on allait un jour en arriver là. Allez, les courges autour de nous! - voilà du cirque gratuit, et du meilleur goût!
Prof. de danse: Ma chère, la pédagogie de la danse dispose d’autres moyens: Changement de cavalière par exemple! Chaque danseur choisit la dame la plus proche: - la meilleure méthode pour apprendre à diriger. Et la danse la plus appropriée, c’est la valse lente.
Lui (aparté): Chapeau bas! Ce type a de la classe!
Elle: Mais pourquoi donc tombes-tu justement sur cette horrible bécasse?
Lui: Qui veut forcer le destin ne peut s’en plaindre plus tard.
Prof. de danse: Frank Sinatra: „My Way”: la valse d’adieu, allez, c’est parti!
Elle No 2: Bonsoir, je m’appelle Louise.
Lui: Et moi, je suis le gros ours dansant.
Elle No 2: Très drôle. Prénom?
Lui: Walter.
Elle No 2: Le gros ours s’appelle Walter! Mais avec votre femme, vous n’avez pas de problèmes?
Lui: Pas du tout, pas que je sache. Cependant, comme vous voyez,
ce parquet me transforme de temps en temps en animal. Je deviens un ours, un tigre, ou un lion, et même un singe, ce dernier quand même plus rarement.
Elle No 2: Vous êtes vraiment charmant, en fait vous êtes un sacré coquin!
Lui: ce qui est sacrément difficile, ce sont ces nombreuses figures
que nous devons vaincre ensemble, Louise! Attention: “the end is near “- (”la fin est proche”) - “the final curtain”- (”le rideau final”) - maintenant rotation.
Bravo, Louise! ça marche, ça marche même pas mal du tout.
Elle No2: Vous parlez très bien l’anglais - et vous pouvez même chanter, bravo!
Lui: N’ exagérons pas!
Elle No 2: Si charmant, si modeste, si - gentil!
Lui: I did it my way, Louise.
Elle No 2: Walter, mon ours dansant. Je vous remercie. Et à partir d’aujourd’hui, j’aurai une autre opinion sur les hommes. Ah! et dites-moi vite : vous continuez?
Lui: Bien sûr.
Prof. de danse: C’était la dernière danse de ce cours. On referme la boucle,
et Janine et moi aimerions vous remercier de tout cœur. Mais - allons,
pas de grises mines! - il y a une solution : après le cours de danse,
c’est aussi avant le cours de danse; ce principe existe depuis longtemps dans le foot et il est bien connu des hommes, donc je vous prie de vous inscrire. Début du prochain cours: Dimanche!
Lui (fort): Oui, bien sûr, nous y serons. Nous voulons encore apprendre des tas de choses.
Elle (aparté): Cet homme va me tuer, un vrai cauchemar depuis vingt ans.


Schlagworte: »

Autor: Dirk Schindelbeck
Datum: Montag, 1. Juni 2009 19:09
Themengebiet: Liebe et al